LA COMPAGNIE

La compagnie du Porte-Voix crée des spectacles de théâtre musical qui s’inscrivent dans une recherche pluridisciplinaire mêlant voix, rythme, mouvement, images… Elle a développé un langage sensoriel et poétique inspiré de la petite enfance, interrogeant les thèmes à la fois philosophiques et esthétiques du rapport de l’homme à la nature. Ses créations questionnent le monde symbolique et sensible à la recherche d’une poésie de la matière, pour un théâtre d’images ouvrant les portes de l’imaginaire.
Les créations du Porte-Voix sont des formes théâtrales qui mêlent composition musicale, travail du corps, recherche scénographique… La voix et les instruments de musique de lutherie contemporaine ou traditionnelle, porteurs d’histoires et d’imaginaires, rencontrent les matières textiles manipulées, dans le prolongement des « corps musicaux » en mouvement. Le travail sur le son et la lumière explore la subtilité des nuances, pour des spectacles sensibles où vibrent les couleurs.
La compagnie s’adresse tout particulièrement à la petite enfance avec certaines pièces créées lors de résidences en crèches, permettant la rencontre créative et intime dans les lieux quotidiens de la petite enfance, sur les plateaux de théâtres, dans les médiathèques…
Dans la continuité de ses spectacles en salle et hors les murs, elle invente des formes de théâtre de paysage, promenades artistiques qui s’inscrivent dans les différents espaces naturels ou patrimoniaux comme autant de lieux scéniques, et invitent le public dès le plus jeune âge à prendre part au voyage par le mouvement et le son.
Les spectacles du Porte-Voix sont créés sous la direction artistique de la musicienne et metteuse en scène Florence Goguel, et font appel à une équipe de musiciens, danseurs, scénographe/costumière, chorégraphe, créateurs son et lumière, avec qui s’est construit au fil des créations une grande complicité artistique permettant de repousser les limites de l’écriture poétique, scénographique et pluridisciplinaire de la compagnie.
Les spectacles
Chaque projet se décline en plusieurs formes complémentaires et autonomes techniquement permettant d’aller au plus près des publics, l’ensemble de ces formes crée une cohérence globale autour d’une thématique partagée.
ANiMA (création 2020) s’émerveille de la force du vivant et de l’élan de vie qui nous anime. Il est accompagné de deux formes in situ, AMiNiMA, duo improvisé, et ODELA, solo en cours de création.

TIMÉE ou les Semeurs d’étoiles (2017), fable poétique aux confins de notre univers est accompagnée de deux concerts dansés, l’une en fixe, Les Semeurs, l’autre en déambulation, La Ballade des Semeurs.

QUATUOR À CORPS (2015), concert d’images qui traduit l’art abstrait de peintres emblématiques du XXème siècle en mouvements et en sons est accompagné d’une déambulation de «land art vivant», Quatre à Quatre.

PRIMO TEMPO (2012) est un hommage aux peuples migrateurs et à leurs cultures menacées de disparition par un trio de “chasseurs-cueilleurs de sons”. Il est accompagné d’une déambulation nomade, PRIMO TEMPO en plein air, qui peut également se jouer « en fixe » hors les murs, et de PICCOLI TEMPI, solo pour une musicienne créé pour les lieux de la petite enfance.

Spectacles passés
La compagnie du Porte-Voix est née en 1998 de la rencontre d’artistes venant d’horizons différents : musique, théâtre, arts plastiques, littérature, avec pour projet la création de spectacles de théâtre musical. Les premières pièces sont créées par Florence Goguel et Hestia Tristani, toutes deux musiciennes et comédiennes. En 2010 leurs chemins se séparent et Florence Goguel poursuit l’aventure du Porte-Voix.

2010

2007

2005

2003

La compagnie est conventionnée par la DRAC Ile de France, ministère de la Culture, et soutenue par le département des Hauts de Seine et la Ville de Nanterre. Elle est associée au Théâtre DUNOIS pour le projet de Théâtre du jardin planétaire au Parc Floral [Paris]. Elle est membre des réseaux ASSITEJ, SMALL SIZE et du Collectif PUZZLE.
porte-voix-la-compagnie-image-spectacle-1
porte-voix-la-compagnie-image-spectacle-3
Equipée
Florence-Goguel-equipee

Florence Goguel, metteure en scène, musique et mouvement

Artiste multi-facettes, comédienne et musicienne, compositrice et metteure en scène, Florence Goguel conçoit et interprète ses spectacles au sein de la compagnie du Porte-Voix. Elle a reçu une formation pluridisciplinaire et a étudié notamment à UCLA (Los Angeles) l’ethnomusicologie et la composition, et suivi l’enseignement du metteur en scène Peter Sellars, de la chorégraphe et chanteuse Meredith Monk, et de la vidéaste Max Almy. Elle a participé avec l’équipe de la Cité de la musique (Paris) à l’élaboration et la mise en place du projet culturel du Musée et de sa programmation « jeune public », ce qui l’a amenée à découvrir le théâtre musical dans ses formes multiples.

Elle relie dans son vocabulaire l’improvisation musicale et l’improvisation dansée, s’attachant tout particulièrement au lien entre voix, geste instrumental et mouvement corporel. Avec la rencontre de la petite enfance, elle a créé une écriture non-narrative et poétique, liant le corps, la voix, la musique, les arts plastiques, l’imaginaire… A partir d’un travail sur la présence corporelle en résonance avec l’état de la petite enfance, elle a développé une écriture scénique faite de sons, d’images, de rythmes, de corps et d’architecture en mouvement. Elle aime interroger les formes scéniques et déclinant ses spectacles pour des contextes et des publics différents. Son goût pour la nature l’a amenée à créer des formes de “théâtre de paysage” destinées à être jouées en extérieur.

Elle accompagne des artistes dans leur travail de création : Florian Allaire pour la mise en scène de Brin d’Air (Cie A tous Vents, Puy de Dôme), Frédéric Obry pour la création de sa compagnie jeune public et la mise en scène des Frères Bricolo (La Waide Cie, Amiens, création fin 2016), de Bric et Broc (mai 2018) et de Attrape-moi (2019), Bérengère Altieri Leca avec Tuba Danse et Okami (co-production Cie du Porte-Voix/La Ravi, Bondy), Gonzalo Campo pour le conseil en développement de la Cie Le Son du Bruit (Sens) et le solo Ito.

Elle développe depuis plusieurs années un travail d’atelier et de formation en direction des très jeunes enfants et de professionnels de l’enfance. Elle enseigne à l’université Paris Sud au CFMI d’Orsay dans la formation des futurs dumistes (musiciens intervenants en milieu scolaire) le travail scénique et la création de petites formes de théâtre musical.

Elle est élue au Conseil d’administration de l’association Scènes d’enfance-Assitej France où elle participe au groupe de travail « international », et s’implique dans la plateforme Ile de France et le réseau Puzzle.

Florian-Allaire-equipee

Florian Allaire, musicien, metteur en scène

Musicien formé à l’Institut d’Etudes Musicales de Clermont-Ferrand, il participe activement au développement de la scène régionale des musiques improvisées. Compositeur et saxophoniste du Mozaïc Quartet, il a notamment présenté sur scène Confluence et Dépaysage, les deux albums originaux de cette formation jazz. Croisant la musique brésilienne et la chanson française auprès de divers groupes, il s’intéresse actuellement aux musiques électroniques et aux paysages sonores.

Musicien intervenant à l’école diplômé (DUMI), il mène des projets artistiques avec des élèves des écoles primaires et maternelles et encadre des actions de sensibilisation aux musiques improvisées en lycées professionnels.

Suite à la mission Culture et Petite Enfance au sein du Transfo, l’Agence Art et Culture en Région Auvergne, il intervient régulièrement en structure d’accueil de la petite enfance, auprès de très jeunes enfants mais aussi en tant que formateur des professionnels de l’enfance (école d’éducateurs de jeunes enfants, école de puériculture…) afin de questionner le rôle de l’adulte auprès de « l’enfant-explorateur de sons ».

Il poursuit au sein de la Compagnie A Tous Vents ses recherches artistiques en direction du jeune public, provoque les rencontres avec des artistes d’horizons divers et développe la transmission de son expérience dans le cadre des formations qu’il anime.

Berengere-Altieri-Leca-equipee

Bérengère Altieri-Leca, danseuse et chorégraphe

Elle se forme à la danse avec Dominique Bagouet, Odile Duboc et Andy Degroat, Mark Tompkins, Dominique Mercy, Hans Zulig de l’école d’Essen (Pina Bausch), Thierry Bae et au théâtre à l’Atelier de Blanche Salant et avec Tapa Sudana (comédien chez Peter Brook, formateur à la Footsbarn cie), et Pierre Byland (technique du clown). Elle se forme au chant avec Hélène Delavault, Laurence Saltiel, Christiane Legrand, et au Studio des variétés avec Laurent Mercou.

Elle a dansé avec plusieurs compagnies de danse contemporaine : Odile Duboc, Andy Degroat, Didier Théron, V.O Traits de Ciel dirigée par Thierry et Marion Bae. Elle a également fait partie de la Cie Philippe Genty et de la Cie Les Piétons, théâtre vocal et gestuel dirigée par Jean-Marie Maddedu. Elle chorégraphie pour les Zic Zazou et crée ses propres spectacles dédiés au jeune public avec sa compagnie, La RAVi où elle explore une synergie entre la matière, la marionnette, le mouvement et la musique. Elle travaille au sein de la Cie du Porte voix depuis 2009, dans Passage, Primo tempo, Primo Tempo… en plein air, Quatuor à corps et 4 à 4.

Elle organise des événements improvisés rassemblant des danseurs, des musiciens, des comédiens, des peintres : les Improvisoires. Elle a chanté dans le groupe La Rasbaïa créé par le compositeur Jean-Luc Priano.

Elle enseigne depuis de nombreuses années dans différents centres culturels, conservatoires, et donne des stages et des masterclass en province et à l’étranger. Elle crée des mises en scènes pluridisciplinaires pour les classes CHAM du conservatoire de Bondy ainsi qu’au CFMI d’Orsay.

Elsa-Bres-equipee

Elsa Brès, Administratrice de production

Elle suit d’abord une formation littéraire et d’historienne puis se dirige vers la gestion de projets culturels. En 2008, elle obtient un Master 2 en Ingénierie des métiers de la culture spécialité Spectacle Vivant à l’IUP Denis Diderot de Dijon – Université de Bourgogne.

Elle a été l’administratrice du Festival Musiques de Notre Temps à Charenton-le-Pont puis de la Compagnie Isabelle Starkier à Paris. A partir de 2010 elle accompagne également des compagnies dramatiques qui placent les écritures contemporaines au cœur de leur démarche ; la Compagnie Ascorbic (Une Recrue, Cette présence juste derrière moi, Marianne sur un fil, Urbain Sensible, Lest(e) écrits et mis en scène par Noémie Fargier), la Compagnie Ia (Jardins Suspendus écrit et mis en scène par Camille Davin), la Compagnie La Main Gauche (Alors Carcasse de Mariette Navarro et Intégral dans ma peau de Stéphanie Marchais, mis en scène par Frédéric Andrau) et LA BASE (structuration de la compagnie, production des spectacles PLACE et bientôt Brûlé.e.s et ISTIQLAL écrits et mis en scène par Tamara Al Saadi).

En 2018, elle étend son champ artistique au spectacle jeune et très jeune public et débute sa collaboration avec la Compagnie du Porte-Voix.

Gonzalo-Campo-equipee

Gonzalo Campo, musicien et compositeur

Multi instrumentiste, compositeur, comédien et pédagogue, Gonzalo Campo travaille depuis 1998 avec d’importantes compagnies de théâtre de rue françaises comme Oposito (Transhumance, Les Trottoirs de Jo’Bourg, Toro, La Caravane de Verre/ Kori Kori), “Les Piétons” (Rue de l’Attribut / Brut de décharge / Haïcuc), Décor sonore (Urbaphonix / Instrument Monument), Déviation (Murmurant / Bavardages / Des noces en noir et blanc). Il se produit dans nombreux festival en France, Autriche, Allemagne, Syrie, Jordanie, Belgique, Maroc, Venezuela, Brésil, Île de la Réunion, Mexique, Suisse ou Singapour.

Il joue et enregistre avec de nombreux artistes : Les Martine City Queen, Le Bal des Martine, La Rasbaïa, Le Nomade Quintet, Alison Young, Tomuya, Bernard Lavilliers, Lio, Pierpoljak, Wasis Diop, Hugh Coltman, Claude Barthelemy, Teddy Lasry, Talila, Michel Moglia, Le Horse Raddish, Les Goguettes (en trio mais à quatre).

En 2011, il collabore avec la Compagnie du Porte-Voix depuis 2011. En 2015, il crée la compagnie Le Son du Bruit, basée à Sens (89) qui propose des spectacles jeunes public (iTo aux pays des sons) , des duos musique et danse avec des projets de création participative avec des amateurs (Tierra Urbana Project, Iroko) et des performances in situ, ainsi qu’un travail avec des mineurs isolés sans papiers, les centres sociaux, le Centre d’action médico-sociale précoce (CAMSP), et le service d’éducation spéciale et de soins à domicile (SESSAD).

gonzalocampo.com

Marie Laure Dubois-equipee

Marie Laure Dubois, chargée de production et diffusion

Formée à l’université de Lille III, elle obtient un DEUG en médiation culturelle en 2007 tout en se formant sur le terrain à la coordination d’événements culturels auprès d’acteurs culturels de la région lilloise, profitant du foisonnement artistique de la métropole grâce à l’événement Lille 2004 capitale européenne de la culture. Elle rejoint ensuite la région parisienne pour se spécialiser dans la direction de projet et obtient en 2009 une licence professionnelle de Manager d’organisation sociales à l’université de Créteil.

Elle travaille comme chargée de développement et diffusion auprès de compagnies aux univers pluridisciplinaires, œuvrant dans un esprit de démocratisation de la culture et de médiation, participant à leur rayonnement national et international. Elle a travaillé auprès des compagnies Black Blanc Beurre, Les Fées Railleuses, Galapiat Cirque, Odile Pinson, Le Fil de Soie et s’investit désormais dans l’univers du spectacle jeune et très jeune public aux côtés de Florence Goguel et de compagnies issues du collectif Puzzle. Elle apporte son soutien aux équipes artistiques sur des missions ponctuelles ou longues selon la vie de leur projet.

Elle rencontre en parallèle de ce parcours le chemin de l’art thérapie et partage désormais son temps entre l’art et le soin en proposant des ateliers de danse mouvement thérapie en structures hospitalières ou encore de Danse Prénatale.

Paco Galan, régie et créateur lumière

Paco Galan est créateur et régisseur lumières pour plusieurs compagnies (Compagnie du Porte-Voix, Vertical Détour, Compagnie La Licorne, La Ravi) et lieux de diffusions, dont le Théâtre Ouvert à Paris puis le Théâtre Berthelot à Montreuil.

Par ailleurs, Paco Galan assure la construction de décors pour le cinéma et pour plusieurs compagnies de théâtre, dont la compagnie du Porte-Voix, la compagnie Bigarrure, le Théâtre Babylone, la Compagnie du Menteur.

Solen Imbeaud, musicien

Flûtiste, pianiste, accordéoniste, chanteur, comédien, Solen Imbeaud aime avant tout les rencontres avec les gens, l’émergence de projets et d’envies communes. Terrien aimant la mer et le vent, ses racines sont aussi à chercher sur les flancs des Monts d’Auvergne, là où ruissellent les mélodies traditionnelles.

Depuis 2019, il est engagé sur le projet Les Semeurs avec la metteuse en scène Florence Goguel, artiste associée à la Scène Nationale du Beauvaisis. On peut également le voir régulièrement en compagnie de Tiennet Simonnin, Camille Raibaud et Sophie Bardou dans la formation Les rejetons de bal, groupe de folk au swing bien cadencé.

Il est par ailleurs l’auteur de spectacle pour le jeune public parmi lesquels : Le Pays des Grenouilles (plus de 1000 représentations à ce jour ), Bons Cailloux de Crocassie (Coup de Coeur Charles Cros 2010) et Les Enfants du Bal (Coup de Coeur Charles Cros 2015).

On a pu le voir sur scène dans le cadre de Chorus 92, Les Rêveurs Eveillés, Komidi, Nuit Trad Actuelle, Avignon Off 2011 et 2012, Salle Gaveau, Cité de la Musique, Théâtre Jean Vilar de Suresnes, Théâtre Anne de Bretagne de Vannes, La Comédie de Clermont Ferrand, Carré Belle Feuille de Boulogne Billancourt, Le Pin Galant de Merignac, La Ferme du Buisson à Noisiel, Le Volcan au Havre, Palais de la Culture de Puteaux…

Depuis 2015, il participe également au développement de projets de compagnies de théâtre et théâtre musical. Il collabore depuis 2016 avec la Waide Cie et depuis 2019 avec Les Moutons Noirs. Il fait également partie de l’équipe de production du Festival de Gennevilliers depuis 2018.

Frederic Obry-equipee

Frédéric Obry, musicien et compositeur

Fort de son expérience au sein de la Compagnie Zic Zazou depuis 1991 (Brocante Sonore, LPP9, Clap’s…), Frédéric Obry a développé un langage musical et gestuel dans lequel l’objet sonore se met au service de la poésie et de la théâtralité. Qu’il soit inventé ou objet détourné de sa fonction première (Gourdophone, Cordobasse lampe, Guitare bobine Kodak, Champignons cloches, Bambouphone…), l’instrument s’inscrit dans une scénographie propre à servir la dramaturgie de la pièce.

Sa collaboration depuis 2011 avec La Compagnie du Porte-Voix en tant que musicien, compositeur, facteur d’instruments et regard extérieur lui permet d’appréhender les particularités des spectacles destinés aux enfants tels que la durée, le rythme et la construction dramaturgique.

En 2015, il crée La Waide Cie qui fait un travail en direction du jeune public et propose un théâtre musical inventif et poétique ouvrant sur un monde d’imaginaires renouvelés s’adressant autant aux enfants qu’aux adultes qui les accompagnent (Les Frères Bricolo, Bric & Broc, Attrape moi).

Miguel-Ortega-equipee

Miguel Ortega, danseur et chorégraphe

D’origine colombienne, Miguel Ortega est un danseur autodidacte. Après une formation de graphiste, il danse dans les rues de Bogota. L’improvisation est à la base de sa recherche personnelle. Il reçoit une bourse du Ministère de la Culture colombien pour venir en France.

A Paris, il obtient le diplôme d’Etat de «Professeur de danse contemporaine» et intègre la compagnie Pal FRENAK avec laquelle il participe à la création de plusieurs spectacles. Intéressé par la pédagogie, Miguel développe aussi une sensibilisation à la danse auprès de différents publics : enfants, amateurs, professionnels, mais aussi de personnes atteintes de handicaps et autisme. Parallèlement, il chorégraphie ses soli : Funam-bulle, Corps-solo, Gravitando et « Pasajero !. En 2018 il crée avec le musicien Gonzalo Campo, le duo TIERRA URBANA.

Curieux des autres formes artistiques, Miguel collabore à des projets pluridisciplinaires avec des musiciens, photographes, plasticiens, vidéastes… En 2007, il entre dans la Compagnie PIETRAGALLA (Conditions Humaines, Sade, Marco Polo). En 2012 il enseigne au conservatoire de Pontault-Combault (danse contemporaine et improvisation, danse classique, hip-hop et éveil à la danse/musique). En 2013 intègre la Compagnie du Porte-Voix (Quatuor à Corps, Quatre à quatre, Timée ou les semeurs des étoiles, Les Semeurs).

Jean-Luc-Priano-equipee

Jean-Luc Priano, luthier scénographique

Après des études musicales, scientifiques et d’architecture, il parcourt les univers des musiques du monde, actuelles et improvisées.

Il collabore en 2014 avec le luthier Fred Pons avec qui il s’initie aux techniques de lutherie. Il mêle écriture musicale et création de scénographies sonores avec la compagnie Médiane (La stratégie de la seiche), avec la Waide compagnie (Les frères Bricolos, Bric et Broc, Attrape-moi), la Cie du Porte Voix (ANiMA), la Cie La RAVI (Apprends-moi), la Cie Minute papillon, (Tout Neuf), avec la Cie Acta, (Dans les yeux des autres).

Il écrit des musiques pour le théâtre et collabore avec les metteurs en scène Ned Grujic, Rafael Bianciotto, Terra Vandergaw, Dimitri Dubreucq, Benoit Lavigne, Mario Gonzalez. Il écrit pour la danse contemporaine avec les chorégraphes Claudia Gradinger, Marion Bae et Bérengère Altieri-leca. Il accompagne les lecteurs et conteurs Marc Roger, Simon Gauthier et réalise des albums de chanson française de Céline Caussimon, Michel Jeanneret, La Rasbaïa.

Stéphane Privat, vidéaste

Vidéaste et performer, Stéphane Privat fait ses débuts en 2006 avec le Groupe Composit et assure la création vidéo sur plusieurs spectacles et installations multimédias : TIMÉE ou les Semeurs d’Etoiles pour la Compagnie du Porte-Voix, Le cri de l’humanité, pièce chorégraphique pour quatre danseuses et une vidéo ; RVB en Alpha, performance multimédia et Cathodique-moi !, installation interactive.

Aujourd’hui, Stéphane associe créations originales et recherche scientifique dans le champ de l’esthétique du cinéma et de la vidéo. A travers les créations vidéo pour le spectacle vivant (You scared me), les performances (Les veilleurs d’images, A l’ordre de sa propre nuit) et les installations photos/vidéos (Hors Champ) il s’intéresse à l’intervention de l’image – cette « pensée qui ne se laisserait pas penser » (Maurice Blanchot) – comme facteur de l’écriture scénique et filmique.

Stéphane Privat prépare également une thèse en Etudes Cinématographiques sous la direction de Barbara Le Maître (Université Paris Nanterre, laboratoire Histoire des Arts et des Représentations). Il est en charge des cours « Cinéma et multimédias » et « Analyse filmique » à l’Université Paris Nanterre et du cours « Théorie du cinéma » à l’Université Paris 8.

Gilles-Robert-equipee

Gilles Robert, créateur lumière et régie

C’est une formation à la photographie qui mènera Gilles Robert des lumières de la ville aux lumières de la scène. Au milieu des années 80, il est électro puis bientôt régisseur lumières de l’Athanor, scène subventionnée Albigeoise, future scène nationale d’Albi.

Une dizaine d’années plus tard et fort d’un apprentissage continu dans les théâtres et scènes du sud-ouest, il se forge un savoir-faire en création lumière et en régie générale. Il sera notamment à l’origine du festival de l’été de Vaour dont il assurera la direction technique jusqu’en 2013. Parallèlement, il a créé les lumières de tous les spectacles de la Cie Zic Zazou depuis 1992.

Abhorrant les cloisonnements et les chapelles artistiques il croisera, avec bonheur, la route d’artistes comme Brigitte Fontaine, Carla Bley, Christian Vander, Dede Bridgewater, Eddy Louis, Fly & the Tox, Hermeto Pascoal, Jack de Johnette, Jaco Pastorius, Joan Baez, Joe Zawinul, Cie Lapin, Léo Feré, Cie les insurgés, Louis Sclavis, Michel Petruccianni, Michel Portal, Olivier Py, Paolo Conte, Cie Parole Buissonnière, Patty Smith, Pierre Henry, Richard Galliano, Roger Hodgson, Sarclo, Stéphane Grappelli, Vertige mécanique, La Waide Cie, Wayne Shorter, La Compagnie du Porte-Voix.

Marlene Rocher-equipee-600

Marlène Rocher, scénographe et costumière

Passionnée par le travail de la matière textile, Marlène Rocher, travaille actuellement comme costumière, créatrice textile et teinturière.

L’obtention d’un BTS de création textile (ESAA Duperré) en 2005, et d’un DMA Costumier réalisateur (lycée la Source 94) en 2007, lui ont permis d’allier concept et technique. Elle acquiert un panel de compétences en travaillant pour différentes compagnies de théâtre, cirque, danse, ainsi que pour le théâtre du Châtelet, la MAC de Créteil et le Château de Versailles… elle y expérimente : habillage, retouches, atelier, création, teinturerie…

Depuis 2011, elle se spécialise dans la création jeune public qui l’amène à envisager une réelle continuité entre les corps et l’espace, à inventer des scénographies textiles vivantes.

Ses recherches la conduisent à s’intéresser aux matières naturelles, plus accueillantes et plus vibrantes. Puis la matière rencontre la couleur et un ensemble de techniques et d’inventions naissent au grès de chaque création. Décors et costumes se retrouvent ainsi envahit de mousses et d’écorces de tissus qui s’enroulent, dessinent arbres et collines, déserts et abysses, ciel et terre… Le tissus s’anime, se transforme sur les corps en mouvement, dans des écrins chatoyant sous la lumière artificielle ou naturelle. Inspirée par les teintures avec les plantes, la vibration de la couleur naturelle devient une véritable source d’inspiration. Parcourues en ondes lumineuses, soie, laine, lin et coton, deviennent des toiles accueillant des paysages imaginaires changeants. Ainsi chaque création est l’occasion de créer un monde subtil qui plonge les spectateurs au cœur d’un imaginaire visuel riche et singulier.

Elle travaille notamment avec les compagnies du Porte Voix et du Loup Ange, ainsi que La Balbutie, A tous Vents et La Waide.

Martha-Rodezno-equipee

Martha Rodezno, Chorégraphe

Martha Rodezno et danseuse/interprète dans plusieurs compagnies (Kitsou Dubois, Maïté Fossen, Jacques Patarozzi, Dominique Petit et Isabelle Dubouloz), après avoir été formée à l’École Nationale de Danse du Salvador et à Paris. Intéressée par le processus d’improvisation, elle se forme auprès de Kirstie Simpson, Soto Hoffmann, Andrew Morrish et Julyen Hamilton.

Elle est également chorégraphe et pédagogue (diplômée praticienne en Pédagogie-perceptive, issu de la fascia thérapie méthode Danis Bois, plus un D.U. en Art Thérapie et Mouvement de l’Université de Lisbonne).

Au sein de la compagnie « Almasdream » elle présente plusieurs de ses créations en France et à l’étranger. Elle entame une démarche de recherche pour trouver des ponts et intégrer le mouvement sensoriel à la danse contemporaine, l’improvisation et la création. Par ailleurs elle poursuit un cheminement personnel à travers ses performances et pratiques d’improvisation avec d’autre artistes.

Sa passion et curiosité pour le corps en mouvement l’emmène a collaborer avec d’autres enseignants qui ont une recherche particulière pour le corps et le geste, parmi eux : Marika Rizzi pour la danse contact, Aline Lecler pour l’ostéo éveil et la danse contact, Barbara Bourlet pour le Life Art Process d’Anna Halpring, Jules Beckman avec l’organicité du mouvement, Carlo Locatelli avec la danse et une approche sensoriel de l’anatomie, Thierry Heynderickx de la Pédagogie Perceptive et de l’expressivité du Sensible et Nadine Querée fasciathérapeute et chercheuse en bioténségrité , toutes méthodes de développement et de soin de la personne par le biais du mouvement.

Son travail se développe dans le cadre des cours réguliers et des stages variées qu’elle propose à Paris (Canal Danse) et en Provence (Rouen, Lannion, Bordeaux, Strasbourg, Dordogne, à l’Ecole Supérieur National du Cirque de Chalons en Champagne, des Ecoles Municipales Artistiques de Vitry-sur-Seine).

Elle a également travaillé pour plusieurs projets d’autres compagnies et d’autres artistes, soit en regard ou collaboration chorégraphique, parmi lesquelles Claudia Nottale, Rita Marcher, la Compagnie du Porte Voix de Florence Goguel, la compagnie du Petit Coté de Laurence Pagés, la Compagnie du Tempo Cantabile de Ghislaine Avant, La Compagnie Azeïn, duo de cadre aérien, artistes de l’Ecole Supérieur du Cirque de Chalons en Champagne, la Cie des Orpailleurs, la Cie du Passeur, l’artiste Clown et danseuse Carole Tallec.

Sylvain-Trousselle-equipee

Sylvain Trousselle, réalisateur

Sylvain Trousselle investit un champ très large : réalisation de poèmes visuels, de documentaires, de vidéo-danse, de web séries et création de spectacles.

Dans une double démarche esthétique et humaine, il cherche à saisir un peu de l’être de chacun à travers ses mouvements, sa démarche, sa présence, ses expressions, son histoire, sa parole. Son travail s’articule autour de plusieurs thèmes : le mouvement, les corps, l’échange, la rencontre, la mémoire, les traces, l’inscription de l’Homme dans le monde…

Historien de formation, la mémoire des hommes, des lieux, les traces laissés par l’Histoire qui façonnent les paysages et les êtres, sont ses principaux axes de recherche. En témoigne ses dernières créations, Le sentier des âmes, documentaire réalisé dans le cadre du projet Traces et effacement de la Grande guerre dans un village correzien, et L’engrangeur, portrait de Régis Coudert, accumulateur compulsif d’objets, de jouets et d’outils agricoles.

Parallèlement, il a également participé à de nombreux projets pédagogiques : Animateur intervenant Ecole et cinéma et Collège au cinéma à Livry-Grargan et Bondy, responsable du pôle photo/vidéo au sein du service jeunesse de la ville de Montfermeil, artiste intervenant pour l’association Ida Y Vuelta depuis de nombreuses années avec les projets Traces (création dans l’espace urbain), Résonances (ateliers d’expressions artistiques en collège avec la réalisation de 6 courts-métrages), Get Up (création d’autoportraits vidéo en partenariat avec l’École de la deuxième chance).

Il filme très régulièrement le spectacle vivant. Il a ainsi réalisé toutes les captations
et teasers de la Compagnie du Porte-Voix.

Tania-Volke-equipee

Tania Volke, créatrice son et régie

Après une solide formation de danse et musique au Conservatoire National de Toulouse, Tania Volke entame d’abord une carrière de danseuse contemporaine. Pendant une dizaine d’années, elle travaille avec différentes compagnies et chorégraphes.

Parallèlement, la musique est toujours présente. Et lors de ses tournées, elle s’intéresse de plus en plus à la technique de sonorisation. Toujours plus curieuse des machines et autres tables de mixages, elle décide de se former à son nouveau métier de régisseur son.

Depuis, elle a sonorisé de nombreux événements, concerts et spectacle. D’abord elle rencontre le groupe vocal Catimini avec lequel elle crée et tourne deux spectacles pendant quelques années. Puis elle croise la route de Anne Théron. C’est un tournant dans son expérience de sonorisatrice. L’exigence et la précision de l’univers sonore de ses pièces de théâtre est quasi cinématographique. Elle collaborera avec Anne Théron et son créateur son Jean-Baptiste Droullers durant plusieurs années.

Puis elle rencontre Florence Goguel et sa Compagnie du Porte-Voix. Nouvel univers, le spectacle musical jeune public. On ose, on invente des instruments, on sort des codes, c’est encore une nouvelle façon d’envisager le son. Le son devient acteur, le son fait rire, devient matière.

Tout en continuant à collaborer avec divers artistes, elle tourne entre autre avec Yoann Bourgeois et assiste à la création la compagnie Les Anges au Plafond.

Partenaires d’aujourd’hui et d’hier
Théâtre Dunois, pour un Théâtre du Jardin Planétaire (Parc Floral de Paris)

Depuis 2019, le Porte-Voix est associée au Théâtre Dunois pour un projet Art, Enfance, Nature, au Théâtre du Parc Floral au côté de quatre autres compagnies (AMK, Collectif I am a bird now, Les Demains qui chantent, Lunatic).

Niché dans un cadre exceptionnel, au cœur du Bois de Vincennes, cet espace se déploie autour de la poésie, de la nature et de la petite enfance. Nommé Théâtre du Jardin Planétaire selon le concept du poète-jardinier Gilles Clément qui parraine le projet, le souhait est de faire de ce lieu un véritable laboratoire de création où recherches et transmissions artistiques se conjuguent avec les enjeux écologiques.

Le Porte-Voix y puise inspiration et expérimentation à travers des résidences dedans (sur le plateau) et dehors (dans le parc Floral) pour ses créations.

theatre-du-jardin-planetaire-francois-fogel
Théâtre du Beauvaisis – Scène nationale

Florence Goguel a été artiste associée au Théâtre du Beauvaisis-Scène Nationale dirigée par Xavier Croci, de 2016 à juin 2020. De nombreux projets ont été menés avec le théâtre et sur le territoire du Beauvaisis : ateliers avec les écoles maternelles et primaires, collèges, formation des personnels de crèches, ateliers parents-enfants, tournées en itinérance, spectacles en crèches, médiathèques, EPHAD… Tous les spectacles de la compagnie y ont été joués, TIMÉE ou les Semeurs d’étoiles, qui célèbre la relation de l’homme au cosmos et marque les 20 ans du Porte-Voix, y a été créé en novembre 2017, ainsi que le concert dansé à partager LES SEMEURS en 2018. ANiMA, nouvelle création pour la petite enfance, y a été créée en janvier 2020. Au-delà de ces années d’association, le Théâtre du Beauvaisis souhaite poursuivre avec le Porte-Voix un compagnonnage dans le temps, notamment autour de  la petite enfance.

La Seine Saint-Denis

La Compagnie du Porte-Voix est régulièrement soutenue par le Département de la Seine Saint-Denis :

  • De 2009 à 2012, le Porte-Voix est en résidence à la Maison du Théâtre et de la danse (Epinay sur Seine).
  • La création de Rêves de Pierre, celle de Piccoli Tempi et  actuellement celle de Odelà bénéficient de parcours de création dans les crèches départementales, dispositif porté en commun par le service culture et le service des crèches du département.
  • En 2016 La cie bénéficie d’une résidence territoriale au Parc et Château de Ladoucette à Drancy, pour la création de Quatre à Quatre, déclinaison hors les murs de Quatuor à corps. L’objectif est de créer une circulation entre les espaces du Parc, très fréquenté, et les espaces d’exposition du château. Un travail est mené toute l’année avec un centre social et en particulier un groupe de femme apprenant le français.
  • En 2016, la compagnie est accueillie en résidence à l’Espace 93 de Clichy sous Bois, autour d’un projet tourné vers la petite enfance avec l’accueil de plusieurs spectacles [Quatuor à Corps, Rêves de Pierre], un vaste projet d’actions culturelles auprès de la Maison de l’Enfance, et la création d’une version « lumières de théâtre » de Boucle d’O.
Val d’Oise et Hauts de Seine

La Compagnie est soutenue par le Conseil départemental des Hauts de Seine et la Ville de Nanterre, lieu de son implantation. Des liens dans la durée sont construits avec la Saison culturelle de Gennevilliers, qui soutient les spectacles du Porte-Voix dans le temps, en les programmant notamment dans son Festival Jeune et Très jeune public, organisé avec Enfance et musique.

Rêves de Pierre est créé en 2010 avec l’aide du Conseil Départemental du Val d’Oise dans le cadre du Festival Premières Rencontres européennes en Val d’Oise- Cie ACTA. Dix ans plus tard, ANiMA est créé à son tour dans ce festival, également avec le soutien du département. Quatuor à Corps est créé à Louvres lors du Festival FTVO en 2015, avec l’aide du département. La création de Timée ou les Semeurs d’étoiles est également soutenue par le département.

La ronde des tournées…

A l’international

L’Ile de la Réunion, au Portugal, au Québec, en Belgique, en Suisse, au Luxembourg et en Algérie, Italie [Festival Barraca 2020, reporté en 2021], Japon [Institut français de Tokyo, Congrès ASSITEJ 2020 reporté en 2021].

Dans les Festivals pour la création jeune public

Petits et Grands [Nantes], Z’étincelles [La Réunion], Premières rencontres européennes [Val d’Oise, Cie Acta], Ribambelle [Blainville], Festival Jeune et très Jeune Public [Gennevilliers], Festival de Marne [94], FTVO [95], 193 Soleil ! [93], Kaolin et Barbotine [Limoges], Escapades [Paris], Théâtre à Tout Age [Quimper], Momix [Kingersheim], MéliMôme [Reims], l’Echappée Belle [Blanquefort], Festival Les Francos- Théâtre du Mantois en Yvelines, Babelut [Neerpelt], Ideklic [Moirans en Montagne]…

Au sein des municipalités et lieux labellisés 

Théâtre du Beauvaisis- Scène nationale, Maison de la Culture de Nevers et de la Nièvre, Philarmonie de Paris, Théâtre Antoine Vitez-Ivry sur Seine, Maison de la Musique- Scène Conventionnée à Nanterre, l’Apostrophe- Scène Nationale de Cergy Pontoise, La Barbacane- Scène Conventionnée de Beynes, la Filature- Scène Nationale de Mulhouse, L’Arc- Scène Conventionnée de Rezé, le Théâtre du Préau- Centre Dramatique Régional de Vire, le Centre Culturel Jean Gagnant- Scène Conventionnée de Limoges, Le Théâtre des 13 Arches- Scène Conventionnée à Brive, l’Arche- Scène Conventionnée de Béthoncourt, le Nouveau Relax à Chaumont, les Bambous- Scène Conventionnée de St-Benoit sur l’Ile de la Réunion…

Réseaux
La Compagnie du Porte-Voix s’investit au sein de plusieurs réseaux pour la création jeune public. Ces engagements sont une source d’énergie collective qui nous invite à questionner nos pratiques et partager nos réalités, au niveau régional, national ou international. Ce sont aussi des endroits de rencontre artistique, d’échanges et de solidarités entre les métiers.
Le Porte-Voix entretient des relations privilégiées avec certaines compagnies en soutien, collaborations, mutualisation : La Waide cie, Le Son du Bruit, la Cie A Tous Vents…
Collectif Puzzle

Le Porte-Voix fait partie du Collectif Puzzle qui rassemble 20 compagnies franciliennes travaillant à destination du très jeune public. Créé à l’initiative d’193 Soleil ! le collectif organise des temps d’échanges, de recherche et de rencontres, notamment lors des Plateaux Puzzle (rencontre annuelle fin janvier) et développe des actions collectives permettant de mieux défendre la culture à destination des très jeunes enfants.

Scènes d’Enfance – ASSITEJ France

Florence Goguel fait partie du Conseil d’Administration de Scènes d’Enfance – ASSITEJ France (SEAF) depuis plusieurs années. Né en 2015 de la rencontre des associations Scène(s) d’enfance et d’ailleurs et ASSITEJ France, SEAF poursuit un travail de soutien, de mise en réseau et d’accompagnement du secteur jeune public sur les territoires de métropole et d’outre-mer comme à l’international.

Small Size

En 2019, la compagnie rejoint SMALL SIZE, réseau international pour la diffusion des arts du spectacle auprès de la petite enfance, qui a objectif de relier les professionnels du secteur à travers le monde et de favoriser l’échange d’idées, d’expériences, de méthodes et de recherches.

« Florence Goguel s’engage dans Small Size » – Le Piccolo